De par son implantation sur un quartier d’habitat social de Honfleur illustre parfaitement la cohésion sociale par l’animation d’un service de proximité. Proximité dans la double fourniture d’un service à la collectivité, par la collecte de textiles, le tri et la remise en circuit et l’emploi d’hyper proximité proposé pour la tenue de l’atelier et de la boutique sur le quartier. Cette dernière propose dans le cadre de l’économie sociale et solidaire, des articles de seconde vie à moindre coût.

 

L’ouverture de sa nouvelle boutique en septembre 2019

 

Aujourd’hui, il est difficile de se rendre compte que le local de notre boutique avait été squatté et que les années l’avaient rendu insalubre avec beaucoup d’humidité. Tous les murs ont été repris en intérieur comme en extérieur pour être isolés, le sol a été complétement refait, de larges ouvertures ont été aménagées, l‘électricité refaites à neuf tout comme les sanitaires.

L’aménagement intérieur a été conçu avec les personnels de Coudes à Coud’ afin de répondre au mieux aux besoins d’équipements dans l’objectif de présenter une vraie boutique. Tous les équipements intérieurs ont été réfléchis en termes d’ergonomie et de professionnalisation de nos interventions car le métier de Coudes à Coud’ est avant tout de préparer des personnes à retrouver un emploi dans une entreprise.

Après plus de 10 mois de travaux la boutique de seconde main a été inaugurée en septembre 2019 avec 2 maitres mots : offrir des articles zéro défaut et réviser nos tarifs pour répondre aux besoins de notre clientèle. Nous vous dévoilons ainsi le secret de notre réussite car vous êtes nombreux à la fréquenter et nous vous remercions car c’est le meilleur gage qui puisse être donner au travail d’insertion par la fierté que nos salariées tirent de cette réussite.

 

Quand COUDES A COUD' rime avec couture !

 

L’atelier couture, il faut dire que beaucoup par le passé pensait faire rimer COUDES A COUD avec couture ! C’est chose faites depuis février 2020 ou il a été créé un atelier de couture qui a fabriquait pendant le 1er confinement des masques, puis aujourd’hui réalise des travaux à façon pour notre clientèle, mais aussi et surtout fabrique pour notre compte des articles avec nos tissus de récupération et les valorise au travers de création telles que des lingettes démaquillantes, des tabliers (classiques et japonais) des sacs cabas pour faire les courses, et maintenant fait de la customisation de vêtements.

Alors si vous avez des envies d’accessoires de mode ou que vous ayez des travaux de couture à réaliser vous connaissez désormais l’adresse ou vous pouvez vous faire confectionner des rideaux avec les coussins assortis.

 

Son événement phare : Les Puces des Couturières

 

Coudes à Coud’ organise depuis 2011 ‘ Les Puces des Couturières ‘ une animation sur 2 jours dans les Greniers à Sel de Honfleur. C’est l’occasion de présenter tous nos articles ‘vintage’ nos vêtements griffés et tous nos accessoires de couture qui ne peuvent pas trouver preneur au sein de notre boutique sur le quartier. Nous organisons ce salon qui reçoit une cinquantaine d’exposants représentant plus de 200 m linéaires d’exposition et accueille plusieurs milliers de personnes sur le week-end.

 

La collecte de textiles  

 

A sa création l’atelier textile travaillait un volume d’environ 16 tonnes/an. Au fil des années et sous l’impulsion des règlements favorisant la collecte et le recyclage des biens (papier, cartons, verres etc.) nous avons, en partenariat avec la Communauté de Communes du Pays de Honfleur/Beuzeville, organisé la pose et la relève de bornes d’apports volontaires. Les flux de matières sont exponentiels avec une collecte hebdomadaire d’environ 2 Tonnes soit plus de 120 T /an.

La principale difficulté de cette filière est qu’elle n’est pas complètement organisée. Il manque certaines étapes dans la revalorisation des matières notamment parce que beaucoup de nos habits sont constitués de fibres mélangées qui ne peuvent pas suivre le même mode de retraitement et donc rendent pour partie impossible le recyclage, alors que les bouteilles plastiques ou verres lorsqu’elles sont fondues reconstituent une matière propre à être réutilisée. Les principaux axes de revalorisation des textiles sont le tri pour alimenter les boutiques de seconde vie, comme la nôtre, ou la constitution de balles de linges ciblés destinées à l’export vers les pays du continent Africain ou vers les pays de l’Est. Nous sommes particulièrement attentifs à travailler avec des sociétés ayant une éthique, soucieuse de respecter les pays destinataires en ne leur exportant que des produits pouvant trouver une seconde vie à l’instar de ce que nous faisons en France.

 

Histoire de l'atelier textile Coudes à Coud' :

Initié en avril 2005, suite à 2 demandes croisées :

  • Le territoire géographique du PLIE des communautés de communes du Pays de Honfleur de Blangy-Pont l‘Evêque Intercom et de Cœur Côte Fleurie ne disposait pas de places d’insertion dédiées au public féminin. Soucieux de pouvoir offrir un support de travail répondant aux attentes de ce public, une équipe de travail constituée notamment de membres de l’association a élaboré une enquête destinée aux femmes bénéficiaires du RMI ou ayant de faibles ressources, d’où il est apparu que 80 % d’entre-elles souhaitaient travailler et que parmi elles, 44 % recherchaient une activité de repassage/ménage.
  • Les associations Saint Vincent de Paul et le Secours Catholique implantées à Honfleur assuraient un vestiaire, ouvert 2 fois par semaine et se trouvaient confrontées à un double phénomène : le flux grossissant d’apports de textiles et le vieillissement des bénévoles (et c’était il y a plus de 10 ans !)  Une proposition, de développer une activité d’insertion autour de ce support s’est construite en étroit partenariat. St Vincent de Paul et Etre & Boulot ont décidé conjointement qu’Etre & Boulot assurerait la collecte des vêtements en totalité et effectuerait le tri. Aujourd’hui Etre & Boulot fournit de façon hebdomadaire St Vincent de Paul en vêtements triés.
  • Coudes à Coud’ a débuté en avril 2005 et employait alors 6 femmes soit 3.42 ETP, puis 9 soit 5.14 ETP ensuite 12 soit 8.22 ETP pour atteindre son régime actuel avec 14 personnes salariées soit 10.22 ETP soit depuis sa création une évolution de + 198.8 % !  

Horaires d'ouverture :

du Lundi au Vendredi de 10h à 17h en continu